Bâtir un réseau de franchises, brique par brique

18 avril 2019

DanieleHenkel.tv

Me Guillaume Lapierre, LL.B., LL.M.

Droit des affaires

 

Le franchisage est un mode d’exploitation intéressant qui permet à certains entrepreneurs de connaître un important succès commercial. La récente diffusion de la vidéo avec Nancy Raymond, présidente de Steamatic Canada, témoigne de ce phénomène. Or, mettre sur pied une bannière et devenir un franchiseur émérite ne se fait pas du jour au lendemain. Voici quelques étapes que l’entrepreneur aurait avantage à suivre afin d’éventuellement bâtir un réseau de franchises.

 

Bien connaître le mode d’exploitation

Avant toute chose, un entrepreneur désirant lancer son réseau doit comprendre la mécanique de ce mode d’exploitation et ses inconvénients. Le franchisage permet à un entrepreneur de croître en augmentant considérablement son chiffre d’affaires tout en limitant son risque commercial. En effet, ce sont les franchisés qui acquièrent les droits d’exploitation de commerce, ils assument donc une part importante des risques commerciaux associés au démarrage d’un nouvel établissement. Afin que cette aventure en soit une positive, les futurs franchiseurs doivent bien sélectionner leurs franchisés dès le départ, afin de limiter les risques de conflits commerciaux ou de personnalités.

La propriété intellectuelle

Avant même de démarrer un réseau de franchises, un entrepreneur doit protéger adéquatement sa propriété intellectuelle, laquelle représente l’un de ses principaux actifs, et ce, assez tôt dans son stade de croissance.

Il est primordial de protéger notamment le nom de son entreprise, ses principaux slogans ainsi que ses logos et dessins lui permettant de se distinguer. L’histoire du franchisage au Canada regorge d’exemples* où des dirigeants ont tenté de franchiser leur entreprise sans procéder à l’enregistrement préalable de leurs éléments de propriété intellectuelle ou en choisissant des noms ou des éléments qui ne peuvent être «protégeables» au sens de la loi, comme les idées ou les innovations en phase de création.

L’achalandage

 

Pour le développement d’un réseau, une certaine reconnaissance et notoriété publique sont primordiales. La clientèle d’un franchisé se doit d’être sans cesse en progression. Un investissement en publicité et en marketing de la part du franchiseur est donc non négligeable. Habituellement, dans les contrats de franchise, ce sont les franchisés qui doivent investir dans le fonds publicitaire du réseau, qui est cependant géré par le franchiseur.

DanieleHenkel.tv

La protection des actifs

De plus, il est important de protéger les éléments d’actifs personnels du franchiseur. Pour ce faire, il existe plusieurs structures corporatives, notamment la société par actions, favorisant cette protection, d’où la pertinence de bien les comprendre et de les mettre en application dès le moment où une entreprise désire étendre ses activités vers un réseau de franchises.

La standardisation

Ensuite, la standardisation des opérations est un autre élément important à prendre en considération. Un futur franchiseur se doit de mettre en œuvre des politiques internes de même que des processus favorisant les plus hauts standards de qualité. À titre illustratif, certains franchiseurs se dotent d’un manuel d’opérations dans lequel sont expliqués l’ensemble des processus à suivre pour l’exploitation du concept par un franchisé. Cette façon de procéder permet par ailleurs aux franchiseurs d’uniformiser leur concept.

Se préparer tôt est primordial pour qui aspire à franchiser son entreprise. S’entourer de professionnels compétents dans le domaine du franchisage est d’autant plus utile afin de faire croître son entreprise et d’éviter notamment de sérieux faux pas.

*Les entreprises qui n’effectuent pas ces démarches de protection encourent un risque accru de confusion avec d’autres concepts similaires ou de violation de leurs actifs de propriété intellectuelle.

À propos de l'auteur(e)

Me Guillaume Lapierre

À propos de Me Guillaume Lapierre

LL.B., LL.M., Avocat d’affaires

Guillaume est un avocat d’affaires passionné par l’entrepreneuriat qui est à l’affût des besoins de ses clients et soucieux de leur fournir les meilleurs outils et conseils. Son objectif: aider les entrepreneurs à diminuer leurs risques et à structurer adéquatement leurs activités tant sur le plan légal que sur le plan des affaires. Engagé dans sa communauté, il n’hésite jamais à user de stratégies et d’audace afin de trouver des solutions efficaces et pratiques aux enjeux juridiques actuels.