COVID-19 : Vague d’amour pour les entreprises québécoises

31 mars 2020

Peu de temps après le déclenchement des mesures gouvernementales pour aplanir la courbe de la pandémie de coronavirus COVID-19, les messages d’encouragement à l’achat local affluaient. Cette vague d’amour envers les produits et services du Québec s’est fait ressentir jusque dans les très petites entreprises (TPE). Témoignage de Camille Forcherio, designer et cofondatrice de Mimi & August.

«Merci du fond du coeur de continuer à nous encourager en temps critique. On est bien conscient que vous n’êtes pas dans l’obligation de le faire et on comprend aussi que de s’acheter un maillot de bain, un t-shirt ou encore un chouchou à cheveux n’est pas la première priorité du moment, mais vous le faites quand même et on est ému de votre générosité.»

Ce message, les entrepreneurs Camille Forcherio et Joao Crisostomo l’ont fait parvenir à leurs abonnés de leur infolettre le 20 mars dernier. En quelques jours seulement, ils avaient fermé leur boutique physique dans le Vieux-Montréal et avaient pensé à de nouvelles promotions pour dynamiser leur boutique virtuelle. « Avant même que le confinement ne soit mis en place, nous avions mis la livraison gratuite. Ça a été une bonne décision, car on ne savait pas combien de temps les gens allaient acheter. Les temps étaient incertains, plusieurs travailleurs avaient perdu leur emploi. On savait pas s’ils allaient dépenser pour des objets comme ceux que l’on créé.»

La réponse a pourtant été présente. Les ventes en ligne ont bondi de 20%.

DanieleHenkel.tv
Joao et Camille, confondateurs de Mimi & August
DanieleHenkel.tv

Entrepreneurs solidaires
Un élan de solidarité s’est aussi fait sentir parmi d’autres très petites et petites entreprises offrant des produits en ligne. Plusieurs vagues de concours ont été lancées. Mimi & August a été l’instigateur d’un concours avec douze autres compagnies. «Même si ça va bien en ce moment, qui sait combien de temps ça va durer? On aime mieux prendre des initiatives tout de suite et se rassembler pour faire une différence à court terme. Il y a un réel esprit de communauté dans le fait de promouvoir et de soutenir d’autres entrepreneurs autour de nous et d’être soutenu par eux en retour.»

Bien que leur production de chandails soit complètement stoppée, Camille et Joao ont la chance d’avoir reçu leur prochaine collection de maillots vers la mi-mars. «Il va falloir avertir les clientes qu’il y aura du retard pour les t-shirts, ce qui occasionne un petit stress, mais on va y faire face. Heureusement, nous avons un bon inventaire de plusieurs produits dans l’entrepôt. On va lancer notre collection printanière au compte-goutte de sorte à l’étendre dans le temps », tranche celle qui crée toutes les illustrations de Mimi & August.

Choisir le bon ton pour s’adresser à leurs fidèles clients n’a pas représenté un obstacle pour le duo. «On s’est dit qu’on voulait être le plus près d’eux possible. On garde un ton léger et humoristique, sans exagérer. Je sais qu’il y a beaucoup d’anxiété en ce moment. Notre but est de détendre l’atmosphère, tout en prenant la situation au sérieux.»

Un entrepôt à la campagne
Alors que leurs deux employés travaillent de la maison aux communications et au service à la clientèle, le couple d’entrepreneurs, dans la vie comme en affaires, s’occupe du service de livraison depuis leur maison à Hemmingford. «On a la chance d’habiter à la campagne et d’avoir notre entrepôt à côté de la maison. On peut continuer d’envoyer les colis grâce au service de Postes Canada. Je parle à d’autres entrepreneurs et je sais qu’ils ont des problèmes pour aller à leur atelier et faire leurs envois. Nous sommes choyés et très reconnaissants.»

« C’est important de garder espoir pour les semaines à venir, de s’impliquer et de mettre plus d’efforts. De rester positifs et de communiquer avec d’autres entreprises pour voir ce qu’on peut créer ensemble afin de passer au travers cette période difficile. »

L’entreprise Mimi & August a été créée en 2013 avec une ligne de maillots de main sur mesure. Depuis, ils ont diversifié leur offre avec des gammes de chandails, de produits pour la maison, d’accessoires et de bijoux.

#achatlocal

Je consomme Québécois cette nouvelle initiative de la Fondation de la relève entrepreneuriale du Québec, conjointe avec Cybens Technologie, en collaboration avec DanieleHenkel.tv et l’École des entrepreneurs du Québec, est dédiée aux commerçants, entrepreneurs et consommateurs québécois. Sous peu, le répertoire sera lancé afin d’encourager la consommation de produits et de services québécois!

À propos de l'auteur(e)

Mélissa Proulx

À propos de Mélissa Proulx

Éditrice

Mélissa Proulx est une journaliste, chroniqueuse et rédactrice. Elle se consacre avec passion et créativité à l’élaboration de contenus journalistiques riches et variés depuis 2002.