Essayez-le, ça fonctionne!

12 avril 2019

DanieleHenkel.tv

Caroline Chevrier

Entrepreneuriat au féminin

 

«Où serez-vous dans 5 ans?» Cette question qui tue, je l’ai d’abord posée à mon entourage. «Je n’ai aucune idée où je me trouverai dans un an, encore moins dans cinq!» Cette absence de projection dans le temps concernait-elle seulement mes proches? Afin d’en avoir le cœur net, j’ai interrogé l’auditoire lors de ma dernière conférence sur l’entrepreneuriat…

«Levez la main, ceux et celles qui savent où ils seront dans 5 ans.» Seulement 10% avaient une réponse claire à fournir*.

Peu de gens sont en mesure de répondre à cette question. Pourtant, les recherches démontrent que plus nous avons une vision nette d’où nous allons, plus les chances d’y arriver sont élevées**.

Depuis que j’ai l’âge de 25 ans, j’ai pris l’habitude, une fois par année, de réfléchir à ce que je veux dans un horizon de cinq ans. Je couche sur une feuille mes rêves, mes ambitions, et ça fonctionne extraordinairement bien. Les aspirations qui y figurent se réalisent. J’ai retrouvé récemment un papier où j’avais noté «2020 : liberté» et vous savez quoi? En décembre 2018, j’amorçais une année sabbatique.

Nous passons des heures à planifier nos voyages, nos prochaines destinations, et très peu à planifier notre avenir ou celle de notre entreprise. Afin de mieux comprendre l’importance d’une vision à long terme, j’ai discuté avec Hélène Savignac, cofondatrice de Synaxon Expansion, firme spécialisée en transfert et expansion d’entreprise. Voici ses observations: «En planifiant sur un horizon de cinq ans, on s’ouvre à beaucoup de possibilités, plutôt que d’attendre à la dernière minute, de limiter nos possibilités, en plus de faire face à des imprévus et des déceptions».

Une grande partie des femmes entrepreneures que je côtoie ont l’attitude d’une gagnante. Elles croient en leurs rêves, s’entourent merveilleusement bien, se «programment» pour la réussite. Celles qui ont le plus de succès sont celles qui font l’effort de clarifier leur vision. Elle devient alors leur carburant. Une photo mentale de ce à quoi le succès ressemble.

Comment y arriver dans un monde où le regard le plus lointain a souvent un horizon de six mois?  Voici quelques questions à se poser afin d’éclaircir sa vision.

Qu’est-ce que je veux entreprendre? (Commencer mon MBA, fonder une entreprise, chercher un nouveau boulot, débuter sa famille, faire une compétition sportive)
Quel est mon rêve? (Être dans le top 100 des personnes les plus influentes au Canada, allez vivre à la campagne, devenir maire d’arrondissement, apprendre à piloter)

Il n’y a pas de meilleur moment pour faire cet exercice. Je fais depuis toujours de façon assez informelle. J’ai retrouvé quelques griffonnages de 2008.

J’avais tout mis sur papier: vie personnelle et professionnelle incluses, en passant par les voyages, le MBA, les bébés, la vente de mon entreprise, le chalet, les investissements, les cours de perfectionnement… Et vous savez quoi, 80% de cette vision s’est réalisée.

Le simple fait de le mettre sur papier me permet de réfléchir à ce que je veux vraiment et me permet d’assimiler mes objectifs et d’avoir une vision claire de ma destination. Je me concentre ainsi sur deux ou trois objectifs spécifiques dans mon année et les revisite et les ajuste au besoin.

Cette semaine, prenez une heure pour visualiser votre futur!

Allez, jouez le jeu! Clarifiez votre vision et faites de vous un athlète olympique.  Essayez-le, ça marche. Vous ne le regretterez pas!

De plus, nous avons créé pour vous un outil simple pour débuter.

 

*Sur un échantillon de 125 personnes.
**Selon Forbes, sondage effectué en 2016 sur 1100 participants, dont 500 propriétaires de PME.

À propos de l'auteur(e)

Caroline Chevrier

À propos de Caroline Chevrier

Entrepreneure

Caroline Chevrier est une femme d’affaires et entrepreneure à succès. Elle fait partie des professionnels de renom dans le milieu des communications au Québec. Elle prend régulièrement la parole à titre d’experte dans les médias en ce qui concerne les enjeux en alimentation et en santé. À titre de conférencière, elle partage sa passion pour l’entrepreneuriat avec pour but d’augmenter la création d’entreprises au Québec.