Isabèle Chevalier: vendre son entreprise en pleine pandémie

24 mars 2021

La femme d’affaires et dragonne Isabèle Chevalier est passée par toute la gamme d’émotions cette dernière année. Jonglant avec une entreprise en pleine expansion, le développement d’une plateforme d’achat local et la vie de famille, elle a procédé à une étape importante dans sa vie d’entrepreneure: vendre la société qui l’a vu grandir.

DanieleHenkel.tv

Lorsque la pandémie a frappé, la société Bio-K+ International était au centre de la vie d’Isabèle Chevalier, aussi connue pour son rôle de dragonne à Radio-Canada. Oeuvrant depuis 1996 dans l’organisation de biotechnologie qu’elle a bâtie aux côtés de sa famille, elle a été à la tête de l’organisation de 2011 jusqu’à sa vente. Devenue mère de trois garçons au fil du temps, elle avait aussi vu son mari joindre l’aventure au cours des 10 dernières années.

« Nous étions dans les démarches pour trouver des partenaires mondiaux afin de poursuivre notre déploiement à l’international, raconte l’entrepreneure. Chemin faisant, il nous est apparu que la meilleure décision stratégique, tant pour l’entreprise que pour la famille, était de vendre pour que l’entreprise atteigne son plein potentiel. Nous avons trouvé le partenaire idéal pour le faire. On s’est retrouvé devant une offre où tous les partis y trouvaient largement leur compte et où l’entreprise était positionnée de façon optimale. C’était la prochaine étape pour assurer la croissance et le déploiement mondial de la marque. »

En novembre 2020, Bio-K+ International concluait donc la vente au groupe irlandais Kerry qui s’est engagé à garder le siège social et les emplois au Québec.

Faire son deuil

Refuser cette étape dans la croissance de Bio-K+ International aurait été nier son évolution, affirme Isabèle Chevalier. Par contre, l’entrepreneure parle volontiers de deuil. « Un peu comme un enfant qui quitte la maison pour voler de ses propres ailes, il y a un certain vide après le départ, illustre-t-elle. C’est une transition, il faut la vivre, l’accepter. On est à la fois heureux pour lui et triste de le voir partir. C’est aussi le début d’une nouvelle vie, d’un nouveau chapitre pour soi. »

Le plus difficile pour elle? Annoncer la nouvelle à son équipe… de façon virtuelle!  « Ces gens que j’aime d’amour, je les côtoie depuis 25 ans. On a grandi ensemble, on a bâti cette société de la start-up jusqu’à son niveau actuel. Devoir leur dire au revoir en vidéoconférence a été réellement crève-cœur. »

Le changement apporte toujours une dose d’insécurité, reconnaît la femme d’affaires: « S’il y a une constance dans la vie, c’est le changement. Dans le domaine de l’innovation, le changement, la croissance, les acquisitions, c’est ce qui te garde en vie. Nous en avons connu tout au long de l’évolution de l’entreprise qui était restée très humaine malgré tout. »

« Il faut parler du deuil entrepreneurial, car beaucoup de personnes vont le vivre. On s’apprête à connaître au Québec une importante vague de passation d’entreprises. Le deuil est sain et normal pour les fondateurs. Le reconnaître permet de sauter dans la prochaine aventure sans retenue. » – Isabèle Chevalier

DanieleHenkel.tv

Nouveau chapitre

À la suite de la vente, Isabèle Chevalier a pris le temps de faire le tri dans la paperasse, les souvenirs. Elle vient de compléter la certification ICD.D d’administrateur de sociétés de la Rotman School of Management pour ajouter une corde à son arc, bien qu’elle siège déjà à différents conseils d’administration. « Afin d’amener de réels changements sur les conseils d’administration, je veux m’assurer d’être le mieux préparé et à jour avec les meilleures pratiques », explique celle qui a aussi cofondé Ma Zone Québec au début de la pandémie.

En février et mars, elle a aussi tourné dans la dixième saison de Dans l’oeil du dragon. «L’année 2021 en est une de transition et de renouveau durant laquelle je souhaite avoir une petite accalmie pour prendre le temps de me poser et voir quelle sera la suite, souhaite la mère de famille et amoureuse de la nature. À travers mes engagements et investissements, je souhaite faire rayonner des valeurs associées à la santé et au mieux-être, à la responsabilité sociale et environnementale ainsi qu’au leadership féminin ».

À propos de l'auteur(e)

Mélissa Proulx

À propos de Mélissa Proulx

Éditrice

Mélissa Proulx est une journaliste, chroniqueuse et rédactrice. Elle se consacre avec passion et créativité à l’élaboration de contenus journalistiques riches et variés depuis 2002.