La pensée design au service du pitch

Séries: L'art du pitch

20 juin 2019

Comment le mode de pensée des designers peut inspirer les entrepreneurs à se glisser dans la peau de leurs clients/usagers et ainsi trouver les meilleures solutions à leurs problématiques? C’est le pari de la pensée design (design thinking en anglais est plus répandu). Le designer industriel Patrick Messier, PDG de Messier designers explique comment tirer profit de cette démarche pour construire son pitch.

Comment faire en sorte d’en tirer profit pour construire notre présentation d’affaires (pitch)?

Le design thinking (DT) est un processus empathique qui nous permet de faire de la résolution de problème en nous rapprochant des gens. Il nécessite d’aller rencontrer les gens pour comprendre leurs besoins réels, leurs préoccupations, leurs frustrations.

Au départ, les entrepreneurs étaient empathiques: ils ont fondé leur entreprise en trouvant une solution à un problème, mais au fur et à mesure qu’elle croît, qu’elle se structure, ils perdent leur caractère empathique. Le design thinking peut les aider à se reconnecter avec leurs principales parties prenantes afin de proposer des solutions pertinentes qui viennent réellement aider les gens.

DanieleHenkel.tv

Cette démarche peut nous aider à trouver notre raison d’être, notre «Why » comme le dit Simon Senek. Une fois qu’on l’a trouvé, on peut avoir une vision qui éclaire tout le monde dans notre organisation.

Il est ensuite possible de créer son pitch en trois phases, soit :

  1. présenter la problématique
  2. présenter notre solution
  3. présenter les bénéfices qui en découleront

Il arrive parfois que des chefs d’entreprise redéfinissent jusqu’à leur modèle d’affaires après avoir entrepris une démarche en DT. Il faut donc être prêt à tout reconsidérer?

Absolument. Les entrepreneurs ont parfois de la difficulté à lâcher prise. Quand on entre dans un processus de DT, il faut accepter de reconnaître qu’on s’est peut-être trompé et ça peut être dur pour l’égo. Les entrepreneurs doivent alors se demander : qu’est-ce qui est le plus important: avoir raison ou emmener mon entreprise à un autre niveau afin d’en assurer la pérennité, la bonne performance, la profitabilité?

Le processus de DT devrait-il précéder l’élaboration de tout bon pitch?

Le storytelling (mise en récit) que l’on vante tant en contexte de pitch, a été développé par les agences marketing. Ce sont souvent des histoires cousues de fil blanc, un peu romancées. Le piège avec cette approche c’est qu’elle survend une idée pour ensuite livrer le produit/service en dessous des attentes.

L’avantage du DT c’est de définir une problématique de manière intuitive, de trouver des idées sur la base de ce qu’on a découvert sur le terrain. Le storytelling est donc alimenté de cette démarche d’empathie, de prototypage, de test et d’ajustement du produit/service.

Quel est selon vous le principal travers des entrepreneurs de PME par rapport au pitch?

Le manque de fil conducteur dans le pitch. C’est la preuve que l’entreprise ou l’entrepreneur ne comprend pas bien la valeur que son produit ou service peut apporter. Ça arrive souvent et ça démontre que les besoins réels des clients ne sont pas bien compris.

DanieleHenkel.tv

Quel est votre rôle pendant le Parcours Innovation PME Montréal?

Je coanime la formation Innovation, design thinking & création de valeur. Celle-ci se donne sur trois jours. Les deux premiers font alterner la théorie et les ateliers pratiques. Entre le jour 1 et le jour 3, il y a six semaines durant lesquelles les entrepreneurs doivent rencontrer leurs parties prenantes clefs pour une meilleure compréhension de leur réalité. Ils reviennent avec beaucoup d’idées sur comment ajuster le tir dans le futur. Une participante est déjà revenue en pleurant, car elle s’était rendu compte qu’elle n’aidait pas ses clients. Par la suite, elle a fait un changement incroyable dans son organisation. Le processus permet aussi de se rapprocher de ses employés et de mieux comprendre ce qu’ils vivent au quotidien avant, pendant ou après leur journée de travail. L’entreprise peut ensuite faciliter leur vie et agir sur la rétention et l’attraction de la main d’oeuvre, entre autres exemples.

La pensée design en quelques mots…

Développée à Stanford en 1980, la pensée design (design thinking) s’inspire de la démarche des designers en se basant sur les besoins des utilisateurs pour résoudre un problème ou développer un projet d’innovation. En savoir plus.

À propos de l'auteur(e)

Mélissa Proulx

À propos de Mélissa Proulx

Éditrice

Mélissa Proulx est une journaliste, chroniqueuse et rédactrice. Elle se consacre avec passion et créativité à l’élaboration de contenus journalistiques riches et variés depuis 2002.