L’importance des objectifs écrits

28 juin 2021

DanieleHenkel.tv

Gabriel Ccopa
Journal d’un investisseur immobilier

Je me souviens encore de ce moment comme si c’était hier: j’étais assis dans mon bureau en contemplant le vide. J’abritais en moi un profond sentiment d’amertume face à ma vie professionnelle. J’avais pourtant toutes les raisons de me sentir accompli: mon entreprise de rénovation en pleine croissance venait d’être nommée finaliste aux Prix Domus. Mon entourage me félicitait d’avoir franchi le cap des cinq ans en affaires. Quelle était donc la cause de ce mécontentement?

La semaine suivante, alors que je cherchais une paire de souliers dans mon placard, je suis tombé par hasard sur mon ancien vision board. J’avais conçu trois ans auparavant ce puissant outil de visualisation à la suite de la lecture du livre Le Secret de Rhonda Byrne. En voyant l’image percutante de mes objectifs (dont ma maison rêvée à Saint-Lambert ainsi que plusieurs destinations de voyage idylliques), j’ai constaté que je n’en avais atteint aucun. C’est alors que j’ai compris la raison de mon insatisfaction. Depuis 2015, j’avais travaillé sans relâche à faire grandir mon entreprise en croyant naïvement que le fait de bosser fort garantissait l’accomplissement de mes buts. Comme j’avais tort…

Souhaiter l’inatteignable

J’ai retroussé mes manches et je suis parti à la quête des meilleurs livres de productivité personnelle. J’ai notamment découvert The 10x Rule de Grant Cardone. Dans ce livre, l’auteur souligne l’importance d’écrire l’ensemble de ses objectifs (professionnel, personnel et spirituel) deux fois par jour. Il suggère d’en choisir des tellement audacieux qu’ils nous semblent initialement impossibles à concrétiser. Avec beaucoup de scepticisme, j’ai pris une feuille de papier pour y écrire: « j’ai réalisé un flip de maison d’une valeur de plus d’un million de dollars dans la ville de Saint-Lambert ». Cette idée m’apparaissait complètement irréaliste dans ma situation d’alors. Après tout, je n’avais ni les contacts, ni le financement, ni l’expérience pour accomplir un projet de cette envergure.

C’est ainsi que j’ai commencé à rédiger mes objectifs tous les matins en prenant mon café. Je me réservais ensuite quelques minutes de visualisation pour générer des émotions positives liées à leur atteinte. Bien que cette routine me semblait farfelue au départ, je l’ai renouvelée jusqu’à ce qu’elle s’ancre en moi. Après tout, les études montrent que 66 jours de répétition sont requis pour qu’une action devienne une habitude.

DanieleHenkel.tv

Tout vient à point…

On entend souvent la croyance populaire: si vous faites des rénovations, préparez-vous à rencontrer des imprévus. Dieu seul sait à quel point ce projet m’a fait vivre toute la gamme des émotions. De la situation classique du sous-traitant fortement recommandé qui n’a pas livré une qualité acceptable aux longs délais de livraison des matériaux, en passant par le manque de fonds en fin de projet, j’ai traversé plusieurs moments où j’ai voulu abandonner. Pour contrecarrer ces situations déstabilisantes, j’ai pris l’habitude de réécrire mes objectifs en pleine journée, dès que je me sentais dépassé. Ce faisant, je me rappelais que les embûches font partie du processus et que rencontrer des problèmes n’est pas un signe d’échec, mais de progrès vers la réussite.

DanieleHenkel.tv

À l’heure où j’écris ces lignes, un an et demi après avoir amorcé cette routine, je constate avec fierté que mon rêve de réaliser un flip de plus d’un million de dollars est sur le point de se concrétiser, car la maison de Saint-Lambert sera affichée à 1,3 M$. J’attribue une grande partie de cette réussite à cette nouvelle discipline de vie. À vrai dire, il ne se passe pas une journée sans que je ne pense constamment à mes buts. Les écrire m’a permis de les clarifier, d’en prioriser certains et même d’en éliminer d’autres. Étrangement, j’ai réalisé qu’à force de visualiser mes rêves, ils devenaient de plus en plus réalistes à chaque jour. Après tout, le subconscient ne fait pas de distinction entre le réel et l’imaginatif: il ne fait que réagir à nos pensées; positives ou négatives. À présent, je comprends mieux la signification de la fameuse citation de Napoleon Hill: « Quel que soit ce que l’esprit de l’homme peut concevoir et croire, il peut l’atteindre ».

Maintenant que je connais la puissance des objectifs écrits, je songe sérieusement à revenir à un autre désir du premier vision board; voyager! Après les hauts et les bas de mon projet immobilier, ces vacances seront amplement méritées! Et vous, qu’allez-vous écrire comme objectifs aujourd’hui?

À propos de l'auteur(e)

Gabriel Ccopa

À propos de Gabriel Ccopa

Président d'Excellence Construction Rénovation

Gabriel Ccopa est le fondateur d’Excellence Construction Rénovation, une entreprise spécialisée en projets immobiliers de luxe. Ce jeune entrepreneur a pour mission de redéfinir les standards de qualité en rénovation de propriétés haut de gamme.