S’adapter aux changements avec une attitude saine

4 juin 2020

DanieleHenkel.tv

Dr Nicolas Chevrier
Psychologie du travail

 

Les prochaines semaines de déconfinement progressif seront difficiles. Les entrepreneurs et travailleurs du Québec seront contraints d’adapter leurs façons de faire et leur milieu de travail aux nouvelles règles en vigueur. Pour certains, cette adaptation peut être extrêmement laborieuse.

Voici des conseils pour faciliter cette adaptation.

1. Comprendre le bien-fondé
Assurez-vous de bien comprendre le fondement des règles de la Santé publique et faites-vous confiance lorsque vous interprétez leur application.

Le gouvernement ne peut prévoir toute l’adaptation possible à tous les corps de métiers. Vous êtes l’expert de votre quotidien. Assurez-vous de bien comprendre et d’appliquer vous-même ces principes.

2. Être indulgent avec soi-même

Ne vous attendez pas à ce que tout fonctionne rondement du premier coup. Il y aura des ratés, des stratégies inefficaces, des erreurs qui seront commises. Faites preuve d’autocompassion, nous sommes tous dans une situation qui demande des apprentissages constants. L’important n’est pas de ne pas faire d’erreurs, mais bien de faire des apprentissages.

3. Faire preuve de souplesse avec son entourage

Les réactions à la situation seront différentes en fonction de la personnalité et des expériences de chacun. Soyez compréhensifs avec vos collaborateurs. Gardez en tête que nous n’avons pas tous le même rythme d’adaptation.

4. Prévoir des moments de récupération 

Ces prochaines semaines vous demanderont beaucoup d’énergie psychologique. Les demandes d’adaptation de l’environnement vont littéralement siphonner vos ressources psychologiques et émotionnelles. Pour ce faire, il est important d’organiser des moments de récupération qui vont nous permettre de décrocher et de recharger les ressources émotionnelles si importantes dans ces moments d’adaptation constants.

DanieleHenkel.tv

Consulter cette chronique pour une stratégie de récupération efficace afin de favoriser les activités reposantes, qui permettent le détachement, les apprentissages et le sentiment de contrôle. Et surtout, n’oubliez pas prévoir des vacances cet été! Elles vous seront d’un grand secours.

À propos de l'auteur(e)

Nicolas Chevrier

À propos de Nicolas Chevrier

Psychologue

Le Dr Nicolas Chevrier, psychologue, est titulaire d’une maîtrise en psychologie clinique et d’un doctorat en psychologie du travail et des organisations dans lequel il s’est intéressé aux impacts des facteurs organisationnels sur le développement de l’épuisement professionnel chez les travailleurs.